03 45 02 55 50

Prendre rendez-vous

Les infiltrations guidées par le scanner (tomodensitométrie)ou la scopie sont utilisées de plus en plus fréquemment dans les lombalgies rebelles, et dans toutes autres causes de réduction du périmètre de marche (lombo-sciatalgies rebelles sans indication chirurgicale ou avec contre-indication à la chirurgie, douleurs articulaires), en raison de leur réalisation facile et en toute sécurité.

De quoi s'agit-il?

L’infiltration  consiste à injecter un médicament anti-inflammatoire à base de cristaux de cortisone directement au contact de la zone qui est responsable de votre douleur.

Le radiologue qui pratiquera le geste vous recevra en consultation , afin de juger de la faisabilité de cette infiltration , et afin de déterminer la technique à utiliser ( voie d'abord, sous scanner ou sous radioscopie...)

Pourquoi utiliser la scopie radiologique ou le scanner?

Tout simplement pour s'assurer de déposer le produits au plus prêt de la zone à soulager et donner les plus de chance possible à la réussite du traitement.

En effet grâce au technique d'imagerie le médecin pourra en toute sécurité et avec beaucoup plus de facilité réaliser l'acte thérapeutique qu'est une infiltration.

Le déroulement de l'infiltration

Après une désinfection soigneuse de la zone à infiltrer, vous serez installé confortablement afin de vous éviter tout mouvement pendant la réalisation.

Des images de repérages permettront de déterminer le meilleur trajet pour votre infiltration. Après repérage, le médecin radiologue pourra procéder au geste infiltratif, dans le respect des règles d'asepsie et de sécurité.

Le produit cortisoné sera injecté sur le site préalablement repéré .

L'infiltration n'est pas particulièrement douloureuse; la plupart du temps, une petite anesthésie locale permettra une réalisation avec un maximum de confort et en évitant la douleur.

Quelles parties du corps peuvent être infiltrées ?

Dans notre établissement, nous sommes en mesures de pratiquer les infiltrations suivantes:

 rachis cervical,

 rachis lombaire,

 epaule, coude, poignet,

 hanche, genou, cheville,

canal d'Alcock

 

Pour quel résultat ?

Le délai d’action varie entre 48 heures et une semaine. Une recrudescence douloureuse peut s’observer dans les heures suivant l’infiltration

La durée d’action est variable, de quelques semaines à quelques mois ,voire plus.

Quels sont les risques d'une infiltration scanoguidée ?

Toute intervention sur le corps humain, même conduite dans les conditions de compétence et de sécurité maximale comporte un risque de complication (infectieuse, d'hématome, de syndrome méningé transitoire...).

Le médecin radiologue qui fera le geste infiltratif vous verra donc en consultation pour éliminer les contre-indications possibles, pour décider du geste à prévoir ( en fonction des examens IRM ou scanner effectués), et pour vous expliquer le principe et l'intérêt de l'infiltration, afin que le geste se déroule ultérieurement dans les meilleures conditions possibles.

 

ImprimerE-mail

Prendre rendez-vous