03 45 02 55 50

Prendre rendez-vous

En savoir plus sur l'injection de produit de contraste iodé

Le but de ce petit article est simple, il vise à vous informer sur ce que sont les produits de contraste iodé (PDCI) utilisé en scanner, à mettre à bas les nombreuses idées reçues sur ces produits, et à vous aider à nous apporter des informations utiles qui nous permettrons si besoin est , de savoir si l'injection est possible compte-tenu de votre état de santé.

l'injection est elle systématique?

Non ; c'est l'examen qui doit être pratiqué et les renseignements cliniques fournis par le médecin prescripteur qui déterminent si l'injection doit être pratiqué. Il s'agit cependant d'un geste très courant qui consiste en une injection intra-veineuse à partir d'une veine du pli du coude.

 

Que récent-on avec l'injection?

Vous ne ressentirez aucune douleur dans l’immense majorité des cas. Cependant, en cas d’injection intraveineuse, il n’est pas rare de ressentir une sensation de chaleur au moment de l’injection, ou encore un goût bizarre dans la bouche.

La piqûre peut provoquer la formation d’un petit hématome sans gravité, qui se résorbera spontanément en quelques jours.

Lors de l’injection, sous l’effet de la pression, il peut se produire une fuite du produit sous la peau, au niveau de la veine. Cette complication est rare (un cas sur plusieurs centaines d’injections, généralement sans suites graves), et pourrait nécessiter exceptionnellement un traitement local.

Je suis allergique au fruit de mer, je suis donc allergique à l'iode...

Voilà une idée reçue fréquemment mentionnée par les patients et qui engendre un stress inutile avant une injection. L'allergie à l'iode n'existe pas , et de ce fait , il n'y a aucun rapport entre une allergie aux fruits de mer ( ou aux fraises et produits antiseptique iodés aussi). 

Dans le même registre , avoir fait une réaction à un produit de contraste iodé ne signifie pas que vous êtes allergiques à tous les produits de contraste iodés. Dans ce cas précis, il sera alors utile de prévoir une consultation allergologique; l'allergologue pourra déterminer quels sont les PDCI à éviter en vue de votre injection .

L’injection est un acte très courant, habituellement très bien toléré. Cependant, comme avec les autres médicaments, des réactions peuvent survenir, et pour cette raison un manipulateur vous posera toutes les questions utiles pour juger de l'opportunité de l'injection.

Je suis diabétique sous insuline...

Vous avez surement compris que la recherche du diabète entre dans l'interrogatoire avant une injection de PDCI; en fait ce que le radiologue et le manipulateur vont rechercher, c'est la présence dans votre traitement de médicaments contenant de la metformine. 

Dan ce cas seulement , on vous proposera soit un arrêt de ce médicament ( et seulement celui-ci) avant et après l'examen, soit un arrêt uniquement après le scanner avec vérification de la créatinémie ( par une prise de sang) avant sa reprise. De toute manière vous devrez simplement suivre les instructions donnés par la secrétaire ou le manipulateur.

Et les risques rénaux

Des accidents rénaux, également liés aux produits iodés, sont également possibles, notamment chez certains sujets atteints de maladies fragilisants le rein (insuffisance rénale chronique, diabète avec insuffisance rénale, etc). En fonction de votre âge et/ou de votre état de santé, une biologie avec créatinémie récente pourra vous être demandé. 

N'oubliez-donc pas vos bilans sanguins et rapportez-les le jour de votre scanner.

Y-a t'il d'autre contre-indication?

Comme pour d'autres médicaments, on pourra trouver d'autres contre-indications, mais la plupart sont relatives et n'empêche pas forcement l'injection du PDCI.

Dans le questionnaire ci-dessous, vous retrouverez quelques questions essentielles qui vous seront posées avant une injection de produits de contraste.

Au final , c'est dangereux?

L’injection de produit iodé peut entraîner une réaction d’intolérance. Ces réactions imprévisibles sont plus fréquentes chez les patients ayant déjà eu une injection mal tolérée d’un de ces produits ou ayant des antécédents allergiques. Elles sont généralement transitoires et sans gravité, et dans la majorité des cas, il s'agira simplement de quelques petits boutons d'urticaire ( comme une piqûre de moustique).

Elles peuvent être plus sévères, se traduire par des troubles cardio-respiratoires et nécessiter un traitement. Les complications réellement graves sont rarissimes ; pour votre information, le risque de décès est de moins d’un cas sur 100 000, soit 14 fois moins que le risque d’être tué dans l’année lors d’un accident de la route.

  •  Avez-vous ou avez-vous eu des problèmes d’allergie (asthme par exemple),une réaction particulière lors d’un examen radiologique ? oui non
  •  Etes-vous diabétique ? oui non
  •  Avez-vous une maladie cardiaque, pulmonaire ou rénale ? oui non
  •  si oui, prenez-vous des biguanides ( traitement contenant de la métformine (Glucinan®, Glucophage®, Stagid®) ? oui non
  •  avez vous une hyperthyroîdie ? oui non
  •  avez vous un myelome osseux ? oui non
  •  Etes-vous enceinte ou susceptible de l’être ? Allaitez-vous ? oui non

ImprimerE-mail

Rochers
Scanner Lombaire
Scanner
Abdo
Angio Membresinf
Prendre rendez-vous